Le SANGLIER

Publié: 02/12/2007 dans Hobbies
– "moi" : Allo ? T’as vu la météo pour ce week-end ?
– "un collègue" : Ouai, pas top, grosses pluies de partout, on fait quoi ?
– Bah, je sais pas, j’ai prévu de monter en courant au col du Coq samedi mais dimanche je grimperai bien.
– Oui mais dimanche il fait mauvais, on va grimper en salle ?
– Bof, si c’est pour respirer de la magnésie çà ne me dit pas trop. çà te dit d’aller muler au SANGLIER ??
– Carrément !
– OK çà marche ! à dimanche !
 
 
Et voilà comment on réussit à occuper intelligemment sont week-end par mauvais temps au lieu d’aller au cinéma et d’aller respirer de la magnésie en grimpant sur de la résine !
Bon, certes il faut être motivé pour se taper le samedi 3h de course à pied pour 1300 m de dénivelé et 20 km, le tout sous la pluie au début et puis ensuite la moitié sous la neige et dans 20 à 30 cm de neige; mais çà fait du bien de ne pas rien faire (pas très Français çà). Surtout que dans ces moments là tu croise personne, çà fait plaisir.
 
DONC, dimanche, journée bourrinage intensif au SANGLIER !!!
çà faisait longtemps que l’on attendait un week-end pourri pour y aller, c’est avec J-B et Guillaume que j’y suis allé.
– Première voie en JMB5 (J’ai Mal aux Bras, un JMB5 vaut un M6 et ainsi de suite) pour reprendre les sensations : "ha oui, c’est vrai, il faut fermer le bras et gainer ! OK, pas de soucis, çà va muler !!"
– Ensuite, c’est parti pour le bourrinage, je part en repérage dans un JMB8, car à vue c’est infaisable, les trous sont invisibles. J-B part aussi en même temps en repérage (pas facile) dans un autre JMB8.
– J’enchaîne donc après mon JMB8, voie de base pas compliquée mais qui chauffe bien quand même (Guigui, la fera flash ! après un gros combat, mais c’est pas mal pour une première fois (il sont fort ces grimpeurs de 8 !)).
– On échange les voies et j’essaye l’autre JMB8 flash, et là c’est le drame… Je tord complètement la lame du Quark Ergo dans le crux où il faut bourriner sur une inversée, peut-être un peu trop bourriné … Bon bref, avec les Nomic c’est ensuite passé. Mutant cette section sur inversée.
– Les autres réessayent ces deux JMB8, et sont bien fatigué après çà. Moi j’ai bien envie d’essayer plus dur. Donc objectif JMB9, mais sans les Quark Ergo (je les ais tordu) et les Nomic (Chris est parti avec) … ce sera donc avec mes bon vieux Quasar des années 90, sans ergos et petites cales bien-sûr !!
– Conculsion : Vraiment d’anthologie ce JMB9, gros mouv’ de malades dans un gros dévers avec très peu de pied (gros gainages), là il faut carrément muler comme un fou pour passer de trou en trou.
 
C’est totalement SANGLIER spirit, "si t’es pas mort, envoi plus fort" ou encore "advienne que bourrine", bref, vous l’avez compris, si tu ne geule pas en faisant les mouv’ c’est que c’est trop facile pour toi. En tout cas, çà c’est du projet !! On reviendra mon SANGLIER, t’inquiète pas !
 
 
Bourriner bien,
Gaëtan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s