Week 1, Telendos

Publié: 04/08/2008 dans Voyages

J0 le 3 avril 2008

 

On part à Grenoble à minuit en bus Eurolines direction Milan, impossible de bien dormir dans ce bus, des jeunes font n’imp et quand on est du coté de l’allée on n’est pas vaché pour dormir. On y arrive à 5h30 bien fatigué.

 

J1

 

6h, on prend le metro pour aller à l’aéroport de Malpensa mais il y a une correspondance à Cadorna et j’insiste pour qu’on s’y arrête afin de goûter à la fameuse Foccacia Italienne !

Après avoir pris le train « Malpensa Express » on arrive à 8h30 à l’aéroport.

A 10h c’est l’épreuve du Chek-in, nos 63 kilo de matos passent (ouf !).

On décolle à 12h et c’est à 15h qu’on atterri à Athènes (2h de vol + 1h de décalage). Notre prochain vol est à 20h, çà nous laisse un peu de temps avant l’embarquement, on aurai aimé aller faire un tour à Athènes mais on est trop fatigué pour cela. Donc grosse session de matage de vidéo de grimpe que j’avais apporté puis une bonne sieste. A 20h on décolle direction Kos, une heure de vol + taxi jusqu’à Mastihari pour prendre le bateau qui nous amènera à Kalymnos à 23h. Ensuite on prend le taxi pour aller au port de Mirties où nous attend Yannis, le capitaine du bateau qui fait les liaisons Télendos-Kalymnos. Il nous conduira ce soir là à nos logements : une maison sur les hauteurs du village pour Thibault et Quentin et un studio pour moi en plein dans le village.

 

J2

 

Grasse mat et petites courses à Kalymnos, tellement affamé nous décidons de nous rendre dans un bar pour nous rassasié. Thibault craque en prenant un Hamburger (je crois qu’il ne s’est pas encore remit de sont voyage dans le Yosemite…) quand à moi et Quentin nous prenons bien-sûr une salade Kalymnienne qui nous calera bien. Et nous n’aurions donc pas pu finir ce repas sans un café-frappé bien-sûr !!

L’après midi nous décidons d’aller faire un tour sur cette fameuse cote Sud de Télendos, après 30 min de marche nous apercevons les premières falaises, une multitude de grottes et de mur déversant gavés de colos et de stalactites. Plus loin nous arrivons au chaos de blocs, des gros blocs de calcaire enchevêtrés présentant des passages intéressant mais sur un rocher vraiment trop agressif… Juste un peu plus loin sur cette cote nous commençons à apercevoir une énorme grotte blindée de stalactite, Thibault et Quentin n’en reviennent pas. Et plus nous avançons, plus la grotte se découvre à nous et plus on y voit de stalactites, mythique ! Quentin y repère tout de suite une voie ultime sur une énorme proue déversante « la ligne noire ».

Après ces réjouissances je reprend les choses en main et fait le guide jusqu’à la fameuse « Crystal cave » tant et tant promise. Et ce sera vraiment une belle surprise car ce n’est que lorsque l’on est dedans que l’on voit cette grotte caché, au dernier moment on bascule derièrre un éperon et c’est là que se découvre cette grotte. Quentin gambade devant et aperçois celle-ci en premier, on entend ses cris de joies résonant dans la grotte ! De là je leur montre les deux premières voies que j’avais déjà équipé l’automne dernier, deux voies de 60m dans un gros dévers truffé de stalactites. Immédiatement on repère les lignes à équipé comme des chiens affamés. Là, là et là et puis ici ! il y a tant de lignes majeures à équiper, autant dans du gros dévers à stalactite que dans du vertical à colos et à patates ! il y aurai même des voies faciles dans des dalles parsemées d’énormes bacs. Mais il y a encore d’autres secteur plus loin, il nous reste du temps avant la nuit et on décide d’y jeter un œil. En effet, il se trouve à 15 min de là une magnifique gorge avec des centaines de possibilité de voies dans du rocher compact et sculpté, une paroi de 150m pour tous les niveaux mais malheureusement sans stalactites ni colos, et oui ! on est devenu difficiles ! Il est 16h30, il faut rentrer, tout le long du chemin on se sera bien amusé à se faire des cessions « PurgeMag », notament le dernier bloc !

20h, on est invité par Sébasti qui nous a concoté le plat typique de Télendos, en entrée des haricots blanc et tomate en salades et en plat principal des escargots avec une sauce tomate mélangé à du riz, pas mal !

 

J3

 

Départ 8h30 pour Thibault et moi direction la grotte avec tout le matos d’équipement. Quentin ira grimper l’après-midi à Kalymnos avec le grimpeur local Luca pour y découvrir quelques voies dures. Nous arrivons à la grotte et le temps de nous équiper et de nous organiser il est 11h30 quand Thibault se lance pour équiper sa première voie ! Je lui donne quelques conseils avisés et il se lance du bas. 3h après il a déjà bien entamé le gros dévers de stalactites, il me laisse finir d’équiper cette voie. Je mets à mon tour 3h pour finir la voie, 45m de gros dévers sur stalactites et patates, je pense un peu plus dur que les deux que j’avais déjà équiper, on verra lors des prochains essais… Entre temps il se mets à pleuvoir et il y a pas mal de vent, parti avec juste un t-shirt et une polaire pour deux il fait vraiment froid, on s’active à l’équipement pour ne pas geler dans la voie. On rentrera sous la pluie vers 19h30 au village, bonne journée pour une première ! C’est là que l’on retrouve Quentin, tout enchanté d’avoir grimpé avec Luca dans quelques 8a et d’avoir essayé sont projet à « North Cape », une voie équipée par Nico Favresse cet automne dernier, annoncé à 8c+, un toit en compression de 35 mouv’. Nous mangeons encore avec Sébastie, cette fois ci des spaghetti à la bolognaise, une énorme assiette chacun, çà tombait bien on avait faim ! Ensuite Sébastie nous amène sa guitare et Quentin nous joue des morceaux de chansons connues françaises tandis que j’essaye de le suivre en chantant avec Thibault. C’était sympa de leur faire découvrir nos chansons françaises, Maria et Sébastie on sûrement bien appréciée.

 

J4

 

Il a plu des cordes cette nuit mêlée à un vent fort, Quentin et Thibault on été un peu inondés, le matin il pleut mais après un café frappée avec Sébastie, le soleil revient et annonce une après-midi dégagée. Vite on va prendre nos sacs pour aller voir d’autres falaises ! Chimoumi décidera pour nous d’aller sur la cote nord plutôt que la cote sud, ce sera pour une prochaine.

Donc il est 12h30 quand nous partons pour aller voir les secteurs de la cote nord. Nous prenons le chemin principal et je leur montre la falaise que j’avais repéré l’année dernière, pas si ultime que çà, il faut aller au pied mais çà s’avère trop dangereux d’y aller à pied, tant pis. Nous décidons ensuite de se diriger vers les autres falaises autour de la chapelle Saint Konstantine. Plusieurs secteurs bien jolis avec des colos et des sculptures digne de Télendos, on profitera aussi de cette balade pour y faire de belle purges quand celle-ci se présentent à nous. On avait repéré une grotte mais il nous a été impossible de la trouver, un instant après on se rend compte que celle-ci était au dessus de nous. On décide alors d’y aller quand même (on est à ce moment en face de cette grotte mais quand même bien loin). Pour cela on y ira après être passé au sommet, quelques escapades sur des arêtes on y est rapidement et on redescend alors en direction de la chapelle pour retraverser vers cette grotte. Il s’avère que celle-ci n’est pas très haute mais extrêmement jolie, des grosses colos et des plus petites très jolies. Quentin y repère tout de suite 6 voies à équiper notamment une grande diagonale plutôt difficile. Ensuite s’enchaîne une séance de PurgeMag mémorable, no coment… On rentrera presque à la nuit après 800m  de dénivelé et 6h de marche, pas mal pour de la récupération active ! Le soir on mangera des langoustes péchés cette semaine par le frère de Maria, avec des pates et une bonne sauce qui va bien çà vous rempli le ventre !

 

J5

 

Nouvelle voie avec Thibault, l’énorme colonnette à gauche au fond de la grotte, une colo de 10m de haut et qui fait bien 40cm de coté, mythique, on a jamais vu çà ailleurs ! et même après la colo c’est majeur, un champ de patates avec des gros bacs de partout et une stalactite à la fin où l’on peut s’asseoir dessus, pour l’instant la plus belle voie du secteur ! On rentrera       à la nuit en un temps record de 40 min, la caisse commence à venir et nous connaissons de mieux en mieux le chemin. Quentin a lui encore grimpé avec Luca, il tombe plusieurs fois sous le relais d’un 8b et pour le 8c+ fait de bon essais ! Ce soir Quentin nous a fait de la « crique », une galette de patates râpées avec des œufs et du persil, bien massif, tout ce qu’il faut après avoir équipé une voie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s