Gapen’cimes 2010

Publié: 10/05/2010 dans Hobbies

Trail de l’Edelweiss : Entre Céüse et le pic de Bure : Magique !

http://www.ville-gap.fr/fr/sport/evenements/trail-gapencimes-2010.html

Et bien voilà ! Le plus beau trail de la saison est réalisé : 50km et plus de 3000 m de dénivelé positif pour ce parcours au départ du centre ville de Gap (703 m).

 le parcours du 50km

Le parcours est magnifique, au début 15km de terrain vallonné sur sentiers en sous-bois, trop classe mais avec 300 personnes çà bouchonne un peu et il n’est pas facile de doubler. En plus le départ sur route dans le village a été trop rapide pour moi et je n’ai pas pu suivre le rythme des premiers (il faut dire que tout les meilleurs sont là), du coup je me retrouve dans les 50 premiers. Ensuite on rejoint les crêtes dré dans le pentu, obligé de marcher, je n’aime pas çà et surtout mes pieds commencent à me le faire sentir, la tendinite à la voute plantaire fait mal, les tricheurs aux bâtons en profitent pour me doubler. S’en suit une magnifique traversé des arrêtes, on aura vu le levé de soleil sur Céüse et le pic de Bure, il fait grand beau et pas du tout froid, conditions idéales. Après quelques bosses (Cuchon, 1903 m) bien raides sur les crêtes on nous fait redescendre encore une fois dré dans le pentu dans les pentes herbeuses pour rejoindre les chemins en contrebas, 1000 m de descente, les genoux souffrent (je perds encore des places). Mais la suite vaut vraiment le coup, à partir de Rabou on a fait la moitié du parcours et là s’offre à nous une gorge mythique de 10 km de long sur un sentier étroit mais vallonné et qui permet donc de courir enfin avec un peu de vitesse et rattraper beaucoup de coureurs qui commencent à fatiguer. Le paysage est dément, on se rapproche de plus en plus du pic de Bure, de bon souvenirs me reviennent en tête lors des trois ascensions de la voie Demaison, mais il faut bien rentrer sur Gap quand même et on change de gorge pour arriver à Chaudun (35 km), le coin est très jolie mais on nous indique un sommet tout là haut, il va falloir y aller… Une autre ascension dré dans le pentu, les batonneurs reprennent le dessus (je les compare au grimpeurs avec une genouillère, le l’artif, c’est pareil)… 1000 m de dénivelé pour accéder au pic de Gleize (2161 m) pour seulement 5km. Ensuite il faut redescendre sur Gap tout là bas en bas ! 10 km de descente et ses 1000m de dénivelé négatif, les genoux freinent au début dans la pente raide mais la suite est plus roulante et je garde ma place, un vrai bonheur ces derniers sentier ! L’arrivée est classe, la distance juste ce qu’il faut, 7h30 pour 50 km, milieu de classement.

En conclusion je suis content d’avoir fait ce trail qui fait parti des plus jolis de France dans cette distance mais ma tendinite au pied gauche a vraiment été douloureuse et handicapante (c’est çà de courir un trail tout les WE…). Je ne sais pas si je vais pouvoir courir le suivant en Chartreuse, çà serait tellement classe pourtant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s