Le Champsaur c’est dément !

Publié: 02/07/2011 dans Uncategorized

Voilà plusieurs années que je voulais aller faire des cascades dans le Champsaur. J’avais déjà fait une tentative dans la belle et capricieuse « Bleu comme l’enfer » mais celle-ci n’avais pas voulu de nous en nous intimidant par d’énormes craquements ! Cette fois-ci j’ai choisi une valeur sûre, c’est-à-dire le rocher donc direction Prapic au secteur Persévérance. Il y a peu de glace mais mon jeu de friends va nous permettre de réaliser quelques belles lignes dans ce secteur.

Vendredi 4 février, nous commençons par « Vanille Fraise« , un chef d’œuvre ! Une première longueur en rocher très bien équipée sur spit permet de récupérer une stalactite qui pend au sommet du dévers. Au début dans du vertical avec les mains sur les plats (15m) ensuite un peu de glace (5m) puis un bon dévers (7m) avec seulement quelques réglettes fissures pour sortir sur la stalactite verticale sur 10m, L1 un bon M7 actuellement.

L1 Vanille Fraise M7

L1 Vanille Fraise M7

La suite n’est que pur bonheur, c’est DisneyLand ! La ligne est évidente, une cheminé large de 1m à 50cm par endroit sur 40m avec juste ce qu’il faut comme glace au fond. La technique est simple, on a les pieds en écarts sur le rocher (car le rocher c’est une valeur sûre) et piolets dans la glace au fond de la cheminé. Quelques sections sont bien verticales et bien étroites, le peu de glace par endroit rend les choses plus complexes, les friends et broches courtes ont été une bonne idée, je pense qu’en temps normal il doit y avoir plus de glace, mais c’est mieux comme çà !

L2 Vanille Fraise

L2 Vanille Fraise

Une dernière longueur vaut quand même le coup d’être gravie, surtout qu’elle permet de rejoindre le sommet de la cascade du dièdre à gauche et d’en grimper les deux ou trois dernières longueurs (çà vaut vraiment le coup !) lorsque le début n’est pas assez fourni en glace. Ensuite direction « BENSA« , la nouvelle ligne de mixte (plutôt dry actuellement) du coin équipé en Janvier 2010 par mon pote Thibault Saubusse et Sébastien Ibanez (http://www.camptocamp.org/routes/225359/fr/orcieres-prapic-bensa), les deux premières longueurs passent bien, L1 verticale en fissures (M6) et L2 (M7) dans un bon dévers physique !

BENSA

BENSA

Par contre le manque total de glace rend les choses plus difficiles et la suite ne passe pas, dans L3 les touffes d’herbes ne sont pas gelées… Je tente alors « Persévérance » mais là c’est pareil, arrivé à la fin de L1 il n’y a pas assez de glace et pas de fissures pour placer une protection sûre, je préfère redescendre que de risquer une chute de 20m.

L1 Persévérance

L1 Persévérance

En tout cas toutes ces lignes sont démentes et j’ai hâte d’y revenir quand il y aura assez de glace (année prochaine ?).

Le lendemain, samedi 5 Février, le choix est difficile, Marsh Paradice semble être en condition moyenne, notre choix se porte alors sur la cascade de Cédéra dans la vallée de Champoléon.

La cascade de Cédéra, Champoléon.

La cascade de Cédéra, Champoléon.

Deux longueurs de glace bien raide, actuellement L1 grade 6+ de 50m (abalakov)) et L2 5+ de 40m (abalakov à poser pour relais avant de sortir dans la neige), on est descendu en 2 rappel dans la cascade puis en un rappel sur la rive gauche de la goulotte. L’approche est préférable et plus intéressante par les cascades de droite que par la goulotte sous la cascade. Nous avons mis 1h pour l’approche en basket sur la route puis neige peu épaisse et dure. 2h pour rejoindre le pied de la cascade puis 2h pour arriver au sommet. Par contre attention au redoux, il ne faisait pas encore très chaud ce samedi mais nous avons pris une belle douche ! La cascade passe au soleil à 14h, donc partir du parking avant 8h. En tout cas c’est une cascade mythique dans un cadre exceptionnel !

Ce samedi il a fait 10°C dans la vallée au soleil, le dimanche ils annonçaient 5°C de plus… Donc comme le rocher est une valeur sûre, nous avons décidé d’aller tester le nouveau secteur de dry tooling dans le Dévoluy.

Les Bourettes, Dévoluy

Les Bourettes, Dévoluy

Les Bourrettes (http://dry.tool.style.free.fr/crbst_63.html) est une barre à coté du défilé des Etroits, exposé Ouest on a grimpé au soleil en T-Shirt l’après midi ! Quelle chaleur à 1300m d’altitude ! Ce site est magnifique tout d’abord parce que la vue sur l’Obiou est classe mais aussi pour son approche, pied de falaise et profil de la falaise. 11 voies du D4 au D12? pour une hauteur de 15 à 25m du vertical au gros gros dévers, de quoi satisfaire tout le monde.

Les Bourettes, Dévoluy

Les Bourettes, Dévoluy

Le rocher est joli et la plupart des voies sont techniques, toutes les prises sont bien marquées. Ici on voit que tout a été soigné, du chemin retaillé dans les pentes d’herbes, branches coupées, mains courantes terrasses au pied des voies, marches… Bravo aux équipeurs/terrasseurs. Après deux jours de mixte, dry et grade 6+ la forme n’est pas au top mais nous écumons tout de même rapidement 3 voies de chauffe (Space gorette o bourettes D5+, Bourre nifle D7 et Bourre grasse D8) avant de s’attaquer au vrai dévers. « Spider cochon » et une voie qui au départ fait peur, quand on est au pied elle donne le tournis tellement elle est déversante et les prises semblent tellement lointaines les unes des autres… Mais en tant qu’habitué de l’Usine je ne me suis pas laissé intimidé, coté D12? j’ai des doutes sur son éventuel essai, aucunes traces de crampons et de piolets ne m’on permis de trouver rapidement les méthodes.

 Les Bourettes, Dévoluy

Les Bourettes, Dévoluy

Voilà qui est fait, j’en ai mis du temps pour trouver toutes les méthodes ! Les mouvements sont bien DTS avec peu de pied, c’est assez technique au final. J’ai mis plusieurs essai en tombant tout le temps à cette maudite inversé du réta que mon Nomic ne voulait jamais tenir, un mouv’, un seul mouv’ que je n’arrive pas à faire ! Dommage il faudra revenir ! Une bien belle voie en tout cas, à faire en forme car c’est pas facile pour un D12, c’est sûr. Pour finir la journée et les bras, je termine par la voie sur-classe « Johnny Monsoon », D9+ en luttant sur tout les mouv’, pas moins…

Voilà donc un bien beau séjour en Champsaur, il faudra revenir quand les conditions de glace et de froid seront abondantes pour faire le double tube, bleu comme l’enfer, BENSA, Persévérance, Marsh Paradice mais aussi dans le Valgaudemar pour la cascade du Bourg. Bref, cette région que peu de gens fréquente vaut le déplacement, il y a masse de glace à taper ! Pour toutes les infos, consulter le site des conditions : http://glace.montagne05.fr/

Aller, on se voit tous samedi et dimanche pour la compétition de dry/glace à Champagny (http://www.france-glace2011.fr/).

 

commentaires
  1. ça a l’air dééément !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s