Deep Water Soloing, Psicobloc, Mallorca, Majorque.

Publié: 08/12/2011 dans Uncategorized

Article mis à jour fin février 2016 avec en particulier le lien vers le nouveau topo et des supers vidéos (tout à la fin)

En octobre 2007 et 2008 et en mai 2012 j’ai passé deux semaines à chaque fois, je connais donc bien l’île pour le psicobloc / DWS mais aussi pour les falaises dans l’intérieur des terres. C’est vraiment une île super sympa pour l’escalade, il y en a pour tout le monde et il ne faut pas aller là-bas que pour le psicobloc, les falaises dans les terres valent à elles seules le détour ! Donc, ci-dessous j’ai rédigé un article qui pourra aider ceux qui veulent y aller.

Cette année j’ai rajouté le descriptif de falaises et DWS à ne pas rater. De plus, comme il n’y a pas que l’escalade dans la vie et que l’on est sur une île, j’ai rajouté une section « plages » grâce à Catherine R. Il y a aussi ci-dessous deux vidéos des deux premiers voyages que j’ai fait là-bas.

Bonne grimpe !

 

Bonne grimpe !

Les falaises les plus classes :

–         Fragel, la plus connue. Dévers sur colos, du genre Tina dalle sur un beau rocher mais un peu vieux aussi (le site le plus connu). Le cadre est super calme et très classe, à voir absolument. Quelques voies intéressantes dans le 6 en dalle, plusieurs voies dans le 7 sur colos un peu bloc et quelques extensions de voies en 8 qui sont très classes en gros ou légers dévers sans colos.

fragel

Les voies font 20m en moyenne, à l’ombre l’aprèm, idéal pour deux jours de grimpe et possibilité de bivouaquer au parking (pour accéder au site il faut faire 8km de montée en épingle sur un chemin en gravier en voiture, alors on est tranquille là haut). On ne voit pas la falaise du parking (pas évident d’ailleurs à trouver), elle est en contrebas de la route. Idéal pour deux jours.

–         Alaro (secteur Chorréras), le plus de colos. Dévers sur plein de colos.

Alaro et ses hallucinantes colonettes !

Falaise sympa et haut perchée, vue sur la plaine. Deux secteurs à ne pas râter, celui du milieu et Chorreras.

Alaro

Pas trop de voies dans le 6 et quelques voies dans le 7 qui sont majeures sur énormes et longues colos !

Alaro, la grande classe !

Au soleil l’aprèm et 25 m de hauteur en moyenne, idéal pour deux jours de grimpe.

Alaro, Secteur du milieu

Alaro, Secteur du milieu

possibilité de bivouaquer au col bien après le restaurant (route caillouteuse bien défoncée), par contre ne pas planter la tente sur le replat mais 100m en contrebat pour ne pas avoir de soucis avec les locaux, endroit super calme (quelques kilomètres aussi de route bien défoncée pour y accéder). Profiter d’être au col pour aller faire un tour à pied au magnifique Castillo de Alaro. Idéal pour deux jours.

Sympa le bivouac à Alaro !

–         Sa Gubia (secteur Paret del coloms), le plus sculpté. Murs verticaux et légers dévers sur trous sculptés et quelques colos et patates magnifiques, du genre Céüse en plus crochetant.

Sa Gubia, Parets del coloms

Sa Gubia, Parets del coloms

Cadre dément avec de grandes falaises en face, à voir absolument. Pas mal de voies dans le 6 qui sont majeures (super sculptées), quelques voies dans le 7 techniques sur petit trous dans des murs verticaux toujours aussi joliment sculptés.

Le fabuleux rocher de Sa Gubia !

20 à 30m de hauteur, possibilité de grimper à l’ombre toute la journée en jouant avec les secteurs, très bien pour deux jours de grimpe mais pas d’emplacement de bivouac à proximité. Il y a aussi des grandes voies faciles sur rocher majeur et d’autre grandes voies dans le 7 qui sont mythiques ! Idéal pour deux jours.

Sa Gubia

 

–         Gorg Blau, la plus fraiche. Tout styles, du vertical technique sur micro-prises sculptées (secteur Plaques) au gros dévers (secteur des Cable) sur colonnettes (Secteur es Torrente).

Gorg Blau, secteur Plaques

Gorg Blau, secteur Plaques

Quelques voies dans le 6 pas évidentes à Plaques, voies mythiques en 8 au secteur des Cable et très belles voies sur colos dans le 7/8 à es Torrente.

Gorg Blau, secteur des Cable

Gorg Blau, secteur des Cable

Approche rapide et facile. Un incontournable pour les grimpeurs de 7 et 8 !

Gorg Blau, secteur es Torrente

Gorg Blau, secteur es Torrente

 

–         Les Perxes (secteur Cueva), la plus déversante. Dévers et gros toit de 10 à 30m du 7b au 8c.

Les Perxes, secteur Cueva

Les Perxes, secteur Cueva

C’est le repère des forts grimpeurs de Majorque. Des voies très physiques autour de la grotte et un peu plus technique à droite. Coup de cœur pour les trois lignes de 25m en bord de grotte : Commando Madrid, 8b ; Master hit, 8b+ ; M&m’s, 8a+. Approche rapide et facile, les locaux se garent juste au pied de la grotte ! Encore un incontournable pour les grimpeurs de 7 et 8 !

Les Perxes, secteur Cueva, Etienne dans le 7b d'échauffement...

Les Perxes, secteur Cueva, Etienne dans le 7b d’échauffement…

 

–         Tijuana (Cala Santanyi), la plus méditerranéenne. Murs verticaux orange. Pas mal de voies dans le 6 et 7.

Tijuana

Au soleil toute la journée et au bord de l’eau, idéal pour les jours couvert sans vent, 15 à 20m de haut. A mon avis ce site est classe pour son cadre car les voies sont patinées mais restant sympathiques, à voir quand même.

Les meilleures falaises de Psicobloc :

–         Cala Barquez, cadre mythique.

Cala Barquez

Quatre grottes bien intéressantes, c’est le spot de squat pour les grimpeurs (par contre ne pas faire de feu et ne pas laisser de poubelles). C’est une magnifique crique avec une belle plage de sable, le site est intéressant en cas de mer agitée car il est un peu protégé, on peut toujours avoir un œil facilement sur les grimpeur dans tous les secteurs et même être en face pour les dernières grottes.

La plage de Cala Barques

La plage de Cala Barques

La plupart des voies sont autour du 7a mais avec quand même quelques 6a et 7c/8a, la hauteur varie de 10 à 15m, idéal pour débuter.

Cala Barquez, les grottes

A noter qu’il y a une slack line sur la plage et les emplacements de tentes sont sous des pins et assez plats (si vous ne trouvez pas de place, remonter le chemin vers le parking, il y en a à droite). On peut y passer facilement trois jours sans s’ennuyer.

Cala Barquez, le squat majeur !

–         Porto Colom, du bon gros dévers. Une grosse voute à deux étages, du gros dévers en général. La deuxième partie est un peu dangereuse car on peut toucher la première en tombant au début.

Porto Colom

A réserver par temps calme et sec car c’est un peu gras sur les départs. La plupart des voies sont dans le 7 assez physique (gros dévers), mais pour ceux qui ne grimpent pas c’est un bel endroit pour nager et il y a une plate forme en face de la falaise pour admirer les grimpeurs.

Porto Colom

Idéal pour deux jours de grimpe, par contre pas de place pour dormir dans le coin, sauf peut-être pour bivouaquer un peu plus loin après le départ du chemin sur un parking isolé.

–         Porto Cristo, Majeur. LE spot ultime de Mallorca ! Tout grimpeur qui va à Mallorca se doit d’y aller. C’est une belle falaise colorée déversante de 20m maximum de hauteur, un peu du genre « secteur cascade » à Céüse, donc bonnes prises dans du dévers et bombés.

Porto Cristo

Le niveau se situe généralement dans le 7 mais il y a 4 ou 5 voies dans le 6c qui valent le détour, quelques voies dans le 8 aussi avec notamment le mythique jeté de « Lock Stock and two smoking barrels ». Conseil pour accéder au pied de la falaise : concernant les voies autour de la petite grotte à la grande échelle on y accède par une désescalade facile en 5b par la droite quand on regarde celle-ci puis une traversée pour accéder au voies : (un 7c+ et un 7a à gauche et 7c, 6b et 6a à droite). Concernant les voies plus à gauche de cette petite grotte, le plus simple c’est de désescalader un 6c (avec le crux tout en haut sans pieds !! rocher orange sur bacs) on arrive alors à une plateforme avec une grotte pas visible d’en haut sinon on peut y accéder par la petite grotte mais c’est bien plus difficile (7a dur et glissant car proche de l’eau). De là on accède au jeté et à 3 voies en 7c à droite, à gauche ou directement au dessus de cet emplacement il y a de magnifiques 6c (avec crux à 20m !), on accède aussi à la grotte de gauche (7b et 7c) et une traversée au dessus de cette grotte permet d’accéder à deux voies dans le 6 complètement à gauche de la falaise. Cette falaise est la plus jolie de toutes pour le psicobloc, on peut y passer au moins trois jours.

Porto Cristo, Gaetan dans un des 7c

Si on continu à marcher au sommet de la falaise en allant en direction opposée à Porto Cristo on peut trouver une ruine (4 murets pas très haut, en tendant une bache de 10*10m çà fait une petite maison pour les jours de pluie ou de vent) et juste à coté un emplacement pour deux tentes pour y camper, sans ombre par contre. De là on accède au village à pied en 15min avec des Supermarchés et la douche sur la plage. La base !

–          Cala Ferrera, le choix des voies (ou Cala Serena en fonction des topos).

Cala Ferrera

Cala Ferrera

Une centaine de voies dans le 6a/b mais aussi quelques-unes dans le 7. Les voies montent jusqu’à 15 à 20m mais la difficulté ne dépasse pas les 10 ou 15m. Les voies sont faciles mais l’accès aux voies (descente) n’est pas évident et demande une certaine marge. Bien s’assurer qu’il y a des cordes pour remonter sur le rocher en cas de chute avant de s’engager dans les voies. Douches et toilettes sur la plage de Cala Serena (petite crique).

–          Cala sa Nau, la petite sœur de Porto Cristo. 10 à 15m pour les 4 voies majeures en 6 et 15 à 20m pour les 3 voies en 7 et 8 qui ne sont vraiment classes et hautes.

Cala sa Nau

Cala sa Nau

Secteur à combiner avec Cala Mitjana (qq voies sympa en 6 et 7). Proche de la petite et touristique plage de Cala sa Nau et Mitjana.

Cala Mitjana

Cala Mitjana

 

Quelques conseils pour le psicobloc :
–         Une paire de chaussons bien suffisant, çà sèche vite au soleil et les voies sont assez déversantes donc avec de bonnes prises de pieds.
–         Pour la magnésie, on apporte sont sac à magnésie au pied de la voie, on pofe avant de partir (un peu sur les avant bras peut sauver en cas de rocher gras). La magnésie liquide s’avère aussi très efficace. On peut la glisser dans la poche et la sortir pendant un repos.
–         Il peut aussi être utile d’avoir un sac étanche ou bidon pour apporter une serviette, une bouteille d’eau et un sac à pof dans les endroits pas faciles d’accès sans se mouiller ou risquer de tomber en y allant. On jette le sac avant de sauter ou on se le fait envoyer par la suite.
–         Attention aux coups de soleil, un T-shirt séchant rapidement peut éviter les coups de soleil pendant les longs repos au bord de l’eau.
–         Quand on grimpe il vaut mieux éviter de faire n’importe quoi, c’est-à-dire envoyer n’importe comment, sans çà on risque de mal tomber et çà peut faire mal (plat dos ou ventre, démontage de testicules, cote ou coccyx fêlés…). On préfèrera grimper de face en évitant les crochets de talon hasardeux ou les jetés et mouvements aléatoires. Ne jamais grimper seul ou sans la surveillance de quelqu’un.

Es Pontas !!

Les quelques plages accessibles directement en voiture :

NORD:
– plage de Muro: très grande plage (type atlantique) bordée de gros hôtels pas forcément très beaux, mais vue dégagée vers le large.
– plage de Formentor: vue d’en haut, ça a l’air bien

NORD EST:
– Cala Torta, Cala Mitjana et Cala sa Nau: magnifiques, sortes de criques peu encaissées, pas de constructions à moins de 10km mais accessibles en voiture. Mer très calme et eau turquoise. A voir absolument.

EST: c’est là qu’il y en a le plus
– s’Estanyi d’en mas (cala Romantica): longue plage, mais pas très large, dans une calanque. Des hôtels et villas sur les bords, mais pas trop gênants. (très exposée au vent)
– calas de Mallorca: le village n’est pas top, genre HLM – hôtels décrépits. On n’est pas allés voir les plages du coup, mais peut-être qu’elles sont bien quand même.
-cala d’Or: jolies petites calanques mais assez urbanisées. Sympa vous logez là-bas (pas très loin des sites de DWS). Pas loin de celle-ci il y a cala Mondrago avec ces deux plages un peu isolées (10min de piste puis 5min de marche) : Calo des Burgit, la plus fréquentée avec ses deux bars/restaurants, et S’amarador, totalement sauvage et bordée d’une multitude de pins.

Cala d'Or

Cala d’Or

– cala Marçal: à l’abri du vent, de grands hôtels aux alentours, pas majeure

SUD EST:
– plage d’Es Trenc: très grande plage, un peu comme à Muro, les hôtels en moins. Magnifique.
– Cala Liombard, une des plus belles criques sauvages de l’ile mais difficile à trouver…

PALMA:
Une grande plage au nord du port (pas loin de la cathédrale).

SUD OUEST:
– cala Figuera (Portal vells): très petite crique sympa, pas trop de constructions, mer magnifique. Les yachts s’y arrêtent.
– Portals Vells, jolie calanque.

Portals Vells

Portals Vells

OUEST: pas beaucoup de plages (Port de Soller, Sa Calobra…)

NORD OUEST: on n’a pas vu en vrai, que sur les cartes postales, mais ça a l’air dément: cala Boquer. Très minéral: de hautes falaises encadrent la plage et il faut marcher un peu pour y accéder.

Andratx

Andratx

Pour le reste du tourisme:
les villes ne sont pas très jolies dans l’ensemble mais il y en a quelques-unes vraiment bien rénovées et charmantes. La ville d’Alcudia (pas le port) est plutôt mignonne et proprette, le port d’Andratx est pour les yachts et des villas de millionnaires. Les petits villages de la côte ouest sont jolis, l’architecture est typique est le paysage n’est pas dénaturé par de gros hôtels car il y a quasiment pas de plages.
Ce qui est sympa à l’ouest, c’est la route qui longe et surplombe toute la côte. A faire par beau temps et envie de conduire sur des petites routes sinueuses.
Par contre à l’est, rien d’équivalent. On roule sur le plateau et il faut à chaque fois bifurquer pour apercevoir le littoral.

INFOS PRATIQUES :

 Périodes idéales :
Octobre, car en été il fait trop chaud, au printemps l’eau est froide et le soleil n’est pas assez rasant pour sécher le rocher en dévers ; plus tard la mer est plus souvent agitée. En octobre la mer est encore bien chaude, il fait moins chaud pour grimper, la mer n’est pas souvent agitée et le rocher déversant sèche bien au soleil. En plus à cette période il y a moins de monde sur l’île et sur les falaises. Néanmoins, si vous ne faîtes pas de psicobloc, l’hiver doit être top !

Accès :
– Si vous êtes au moins 4 personnes. En voiture jusqu’à Barcelone puis bateau. Moins cher que l’avion si on est 5, mais il vaut mieux avoir une voiture break et y aller au moins 2 semaines.
– Si vous êtes moins de 4 personnes ou pour un séjour de moins de 2 semaines. En avion de Genève avec EasyJet à partir de 50 euros. Pour ne pas payer le parking à l’aéroport, on peut garer la voiture coté Français à Ferney-Voltaire (40min à pied). De Marseille avec Ryanair (parking payant, 8.5 euros par jours) à partir de 40 euros (sans bagage en soute).

Topo falaises et DWS/Psicobloc :

Mallorca de RockFax (http://www.rockfax.com/climbing-guides/books/spain-mallorca/), à commander au moins 3 semaines avant le départ. « Psicobloc Mallorca » de Desnivel est moins précis et moins complet.

Location de voiture :
Compter 270 euros pour une clio pour 2 semaines. L’essence est un peu moins chère qu’en France.

Logement :
Il doit exister deux ou trois camping, mais le mieux c’est de squatter à « Playa 4 », c’est à dire Cala Barques (15 min de marche). Sinon si on est plusieurs il est courant de louer des appartements ou même une villa !
Pour se doucher gratuitement, il existe souvent des douches sur les plages.

Nourriture :
Des supermarchés dans toutes les villes et superettes dans chaque village, idem pour les boulangeries.
Pas évident de trouver des fontaines pour l’eau (cimetières ou terrains de jeux), obligé d’acheter des bidons de 8 ou 5L.
Prix idem qu’en France.

 

BONUS VIDEOS pour vous donner envie

http://www.epictv.com/media/series-home/la-isla-bonita/269287

 

 

commentaires
  1. Haroun dit :

    Salut!

    Très bon dossier! J’ajouterais qu’il y a aussi Cala Sa Nau qui vaut bien la peine. La small cave permet de se familiariser avec le DWS (10m de haut) et la large cave est très bien avec du 6c/7a sur la droite et du 7/8 sur la gauche avec un toit rendu célèbre dans les Dosage. Aussi pour se rendre à Mallorca, vous ne parler pas de Ryanair qui est l’option la plus économique. Cela nous a couté 40€ par personne, supplément bagage compris, à partir de la Belgique. Nous y sommes allé en septembre.

    Ciao!

    • raymondgaetan dit :

      En effet, Cala Sa Nau est un oubli de ma part, très bon spot.
      Pour le transport, il existe aussi plusieurs alternavites non mentionées ici, merci pour le complément.
      Je suis preneur d’autres infos !

  2. Haroun dit :

    J’ajouterais aussi qu’il est intéressant de ne pas faire le con en essayant de plonger au risque de se blesser au dos comme moi et ne pas savoir grimper la seconde moitier du trip et les 12 mois qui ont suivi. Autant se faire mal en grimpant ^^

    Plus sérieusement, Mallorca c’est juste du tout bon. Pour ceux qui veulent faire du tourisme un jour de repos, le nord de l’ile, avec ses petites routes dans des paysages nettement plus vertigineux qu’au reste du pays, est très beau à voir! Impatient d’y retourner….

  3. boch dit :

    la compagnie barcelonnaise VUELING vaut le coup également …

  4. […] vous aider à préparer votre trip de grimpe sur cette belle île, en complément de cet article du blog de Gaëtan Raymond. Nous n’avons pas grimpé en water solo… l’eau était trop froide pour […]

  5. adam dit :

    super présentation des spots !
    As-tu step le titre de la ziq qui démarre à 6 25 dans DWS mallorca 2008 ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s